bannière de Polygone

MAI / JUIN 2019 : A LA UNE

DRUELLE (12) : PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE RÉSIDENCE POUR PERSONNES ÂGÉES NON DÉPENDANTES

Le maire, Patrick Gayrard et une partie de son conseil municipal.

Publié le 17/05/2019 à 09:44

Politique, Druelle Balsac

Le 2 mai, le conseil municipal de la commune de Druelle Balsac s’est réuni sous la présidence de Patrick Gayrard, maire.

Le maire a exposé qu’une réflexion est engagée depuis plusieurs mois pour un projet de construction de logements locatifs destinés à un public de retraités non dépendants à revenus modestes. Pour cela, la municipalité souhaite créer une résidence pour les personnes du territoire de 60 ans et plus, autonomes mais rencontrant des difficultés dans leur maintien à domicile ou afin de faciliter le rapprochement familial.

Un tel projet répond pleinement à l’objectif d’offrir aux seniors une structure située à mi-chemin entre le maintien à domicile et l’entrée en Ehpad.

Ce projet, en co-maîtrise avec la commune serait composé : d’une part d’environ 15 pavillons locatifs sociaux de type T2 et T3 de plain-pied qui respecteraient les normes d’accessibilité et de sécurité ; d’autre part d’un lieu de vie adapté, chaleureux et convivial avec un espace de vie collectif pour accueillir les familles, organiser des activités.

La localisation favoriserait l’utilisation des commerces, des services de proximité et de bénéficier de la vie associative de la commune. Chaque résident serait libre de choisir les professionnels de santé et les prestataires de service locaux.

La municipalité doit à présent faire le choix : d’un opérateur à même de mener à bien ce projet de la conception à la réalisation puis d’assurer la gestion locative ; d’un prestataire d’accompagnement pour la gestion de l’espace de vie collective, de l’animation, etc.

Après délibération, le conseil municipal a décidé de confier ce projet à la société HLM Polygone de la conception à la réalisation ainsi que la gestion pour environ 15 logements. Ce projet est situé au Bouldou, sur le foncier appartenant à la commune d’une surface totale d’environ 8 300 m2.

La prestation d’accompagnement sera confiée à l’UDSMA de l’Aveyron.

Questions diverses.

Plusieurs autres décisions ont été prises avec, entre autres : un marché pour l’entretien des espaces verts qui a été attribué à l’entreprise Viva Nature de Salles-la- Source. Attribution du marché de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un hangar et réfection de la toiture du centre technique municipal à la SARL Eric Gadou, architecte, pour un montant forfaitaire de 13 650 € TTC.

Création de trois postes adjoints techniques 2e classe à 17 heures par semaine.

DRUELLE Projet Résidence pour personnes Agées non dépendantes LA DEPECHE 17 05 19

 

CATUS  (46) : Le conseil lance l’opération «îlot Saint-Astier»

Olivier Liard a fait le point sur l’adressage.

Publié le 18/05/2019 à 03:51

Mercredi 15 mai, le conseil municipal de Catus était chargé. Avant l’ouverture de la séance, Olivier Liard, adjoint chargé des travaux, a fait le point des travaux du centre bourg. «Nous avions 14 places sur la place de la Halle, nous en avons créé 16 (stationnement minute) le long de la place, et sur les rues de la République, du Lac et du Pont. Si cette nouvelle répartition du stationnement gêne la circulation des poids lourds «GPS», tant mieux. Peut-être seront-ils moins nombreux à Catus.» Mais le gros dossier, c’est le lancement de l’opération «îlot Saint-Astier».

En fait, ce n’est pas, comme courait déjà une rumeur, la vente de l’église, mais la signature d’une convention liant la commune, le Grand Cahors et la Région à travers son Etablissement Public Foncier (EPF), organisme qui a la vocation de favoriser le logement social et le commerce dans les centres bourgs. À Catus, l’EPF achète l’immeuble appartenant à la famille Brachat et sa cour intérieure, et cède le bâtiment au bailleur social Polygone et la cour à la commune, qui enfin pourra avoir un accès au Dortoir des Moines. Le rez-de-chaussée sera cédé après réhabilitation, au boulanger Jimmy Breton pour renforcer et agrandir son commerce. Les étages seront destinés au logement social.

«C’est une opération très complexe qui s’inscrit aussi dans les programmes communautaires de l’habitat» s’est félicité le maire Claude Taillardas, qui porte ce projet depuis quelques années. Une signature solennelle est d’ailleurs prévue à la MSAP de Catus le 27 mai. Deuxième gros dossier de la soirée, le lancement de la consultation des entreprises pour la troisième et dernière tranche de l’église de Salvezou, pour un début des travaux prévu à la fin de l’année 2019. Saint-Astier va aussi subir quelques travaux de maçonnerie sur son soubassement. Le maître d’œuvre pour la réhabilitation d’un logement communal, au-dessus de l’école sera Jean-Michel Jarrige. En fin de conseil, après un hommage aux deux soldats morts en Afrique, le maire a laissé la parole à Olivier Liard pour un point sur l’adressage. «Nous avons répertorié toutes les voies, et les avons nommées à 98 %. Reste le numérotage.»

CATUS Ilôt St Astier LA DEPECHE 18 05 19

 

VOUTEZAC (19) : L’ancienne perception transformée en appartements sociaux

 

Issoire (63) : Un nouveau projet immobilier sur le site des anciens terrains Coudert, à Issoire

Publié le 21/06/2019 à 07h20

Ce nouveau projet immobilier, dans la continuité de la zone commerciale, viendra clore l’aménagement du site Coudert. © Agence ISSOIRE

Le dernier terrain encore libre sur le site Coudert, route de Saint-Germain-Lembron, ne va le rester longtemps. L’Agglo Pays d’Issoire va le vendre à la société Polygone, qui va y construire un immeuble de 24 appartements ainsi que 16 pavillons.

Les bâtiments poussent comme des champignons sur le site Coudert. Après la zone commerciale, l’immeuble et les maisons de la société Polygone, la résidence de l’Ophis, toujours en chantier, un autre projet immobilier devrait sortir de terre prochainement. L’Agglo Pays d’Issoire va vendre le dernier terrain encore disponible à Polygone, qui compte y bâtir de nouveaux logements. Un immeuble de 24 appartements ainsi que 16 pavillons mitoyens s’élèveront sur une parcelle de 7.683 m2, située dans le prolongement de la zone d’activités.

Quels sont les grands programmes de logements en cours à Issoire ?

La résidence et les pavillons seront bâtis sur une parcelle de 7.683 m2.
Soit 40 logements au total en accession à la propriété, une formule de plus en plus proposée à Issoire. Côté sud, sur une parcelle de 2.500 m2, se dresseront aussi les nouveaux locaux du club de remise en forme GoForm, actuellement situé dans la zone de la Maze. Lorsque tous ces projets auront été menés à bien, l’aménagement des anciens terrains Coudert sera complètement achevé. Il n’existe a priori plus aucune surface laissant augurer une extension.
Olivier Choruszko

ISSOIRE Urbanisme Projet anciens terrains Couderc 21 06 19 LA MONTAGNE

 

Polygone & Logivelay

AMI 2 Territoires Détendus projets 2019 Polygone et Logivelay – Revue Actualités Habitat 30 05 19